Accueil

Bienvenue sur le site de la commune de Bellefosse

 

Au cœur du Ban de la Roche, ce petit pays de montagne de 50 km2 situé entre Strasbourg et Saint-Dié propose des paysages ouverts et entretenus, un patrimoine culturel attrayant, et mise sur tous ces atouts pour se développer harmonieusement.

Le territoire de la commune de Bellefosse s'étend sur 745 hectares. Le ban communal a une forme de botte large d'environ 1,5 à 2 km qui s'étire du nord-ouest au sud-est depuis la vallée de la Bruche jusqu'à la ligne des crêtes du massif du Champ du Feu sur une distance d'environ 5 km à vol d'oiseau.10


Le site de Bellefosse est très intéressant car il résume les principales formes de relief des coupes granitiques que l'on peut trouver dans le massif du Champ du Feu jusqu'à la ligne des crêtes. L'élévation du relief se fait par paliers et buttes successifs donc les plus significatifs sont les plateaux du Bas Lachamp et du Haut-Lachamp.
Le substrat géologique est essentiellement granitique avec une bande de substrat d'origine volcanique qui traverse le ban communal.

galerie.jpgLe Ban de la Roche subit un climat assez rude. Même si la température varie en fonction de l'altitude, on peut le classer dans son ensemble en régime thermique montagnard. (Certains secteurs peuvent bénéficier au contraire d'un micro-climat lorsqu'ils sont bien exposés).

Bellefosse se trouve dans une petite vallée secondaire d'un affluent de la Schirgoutte, où coule le ruisseau de la Goutte du Moulin. La cuvette qui se trouve au centre du village rassemble les ruisselets issus des nombreuses sources présentes dans le massif et qui vont alimenter le ruisseau.

Les sols que l'on rencontre le plus fréquemment sont des sols bruns acides peu propices au développement de l'agriculture. Cependant dans des secteurs où la roche est plus altérée (replats où bas de versant), les sols sont moins acides et plus riches. Cela se traduit par la présence de l'érable sycomore, ou même du chêne en versant bien exposé.

Le site de la commune de Bellefosse est paysagèrement intéressant car il possède un relief contrasté où alternent pentes fortes, croupes et secteurs de plateaux. Le réseau hydrographique est peu important car, du fait de la topographie, on assiste à un fort ruissellement sur tout le ban. Les eaux se rassemblent au bas du village où s'est formée une cuvette de forme bien régulière. Le climat et la végétation de Bellefosse sont typiques de celles du massif vosgien.

Le Village

Situé dans le Massif Vosgien, au pied du château de la Roche, Bellefosse est un petit village de 135 habitants perché à 750 mètres d'altitude. Jumelé avec Woolstock dans l'Iowa aux États-Unis, Bellefosse entretient aussi de nombreux liens d'amitié avec des villages d'Europe centrale et orientale comme en témoignent les plaques apposées sur le mur de la terrasse de la ferme-auberge.

Près des pistes en hiver, avec le Champ du Feu, et les pieds dans l'eau en été avec sa piscine de plein air, Bellefosse est un village dynamique.

Le nom apparaît en 1434 sous la forme Belfus, puis Belfuss en 1534 et Belfos en 1578. Le nom acquiert son aspect écrit actuel Bellefosse dans les registres paroissiaux de Nicolas Marmet dans les anées 1630 à 1660. En patois, Bellefosse se dit Béfoss.

LOUISE SCHEPPLER

Texte de la plaque en grès apposée sur le mur de la Mairie de Bellefosse en souvenir de Louise SCHEPPLER – une fille du village :

« Dans ce village naquit le 4 novembre 1763 Louise Scheppler.
Conductrice de la tendre enfance de 179 à 1837, et collaboratrice du Pasteur Jean Frédéric Oberlin, elle permit par une action éducative, persévérante et avisée, l’épanouissement des premières écoles maternelles. » 

A obtenu en 1829 le prix Monthyon décerné par l’Académie Française.
D’un montant de 5000 francs, Louise Scheppler n’en garda rien pour elle et en fit don pour son cher village de Bellefosse.